FRENCH Africanisation des petits Francais

by John de Nugent on September 4, 2015

ENGLISH BLOGS RIGHT COLUMN


Cher Cattos,

Nous y sommes. C'est la planète des singes. Un monde inversé, dans lequel la connerie domine partout.

Que ce soit les déclarations du "pape" sur le pardon accordé aux femmes lorsqu'elles iront se faire avorter (a fortiori si ce sont des blanches), les réponses malfaisantes de prêtres idiots concernant ce génocide blanc, gauchistes pseudo-catholiques, mal éduqués, jusqu'aux maîtresses d'écoles débiles et incultes, tous promeuvent benoitement la "culture" africaine, l'acceptation toujours incessantes d'immigrés, jusqu'à l’anéantissement de Notre Race de Seigneur.

Le premier jour de T.A.P. (Temps aménagé périscolaire) de Maxime (3 ans), un bonobo, genre bob marley ou "choubaka", est venu faire danser toute la classe sur la "musique" simiesque de "Yannick Noha" : "saga africa".

Tu n'imagines pas à quel point j'étais ravi.

En outre, un poster géant du continent africain est ostentatoirement affiché dans l'une des pièces de jeux de l'école.

Après une visite générale de l'établissement, je n'ai point vu de carte de France ni d'Europe. Un comble.

Des femmes voilées affluent pour chercher leurs jeunes pousses de mauvaises-herbes.

Les parents blancs applaudissent cette déconfiture généralisée.

Des idiots que j'ai envie de cogner.

Je ne sais pas combien de temps vais-je tenir sans faire un scandale.

Pendant ces "déconvenues", je continue mes travaux.

J'ai trouvé, il me semble, le chaînon manquant entre les Druides celtes et les anciens Egyptiens.

Les deux peuples semblent avoir hérité des savoirs prodigieux des anciens peuples Mégalitiques du Nord, d'avant le "Déluge" biblique.

Les travaux de Sylvain Tristant sont très intéressants. Ils viennent en complément des miens (j'ai acheté ces deux bouquins).

Nous aurons bientôt, cher

​Cattos​

, la preuve irréfutables, qu'une civilisation bien plus évoluée que les anciens Égyptiens et les Mésopotamiens, venue du Grand Nord, les a initiés.

La Géométrie Sacrée à 366°, les Ligne d'Or, viendraient, selon lui, de l'Atlantide, et même d'avant, de la mythique contrée Hyperboréenne !

Du pain béni pour nous.

Dans le cadre de toutes ces recherches, je révise et me remets aux maths (niveau Terminale et première année de D.E.U.G. A [science et structure de la matière]).

Bref, tout un programme mais néanmoins nécessaire pour effectuer les démonstrations qui s'imposent.

J'ai basculé la construction géométrique analogique du Tracé Régulateur de Marseille sur le plan Euclidien de la géométrie analytique moderne.

Et bien cela correspond !

En prenant une feuille de calque, et en effectuant cette construction purement mathématique, le Tracé reprend sa place sur le plan de la ville.

En outre, il y a des surprises... Dont la construction de la "triplication" du cube, à la règle et au compas.

Je cherche, mais pour le moment je n'ai pas trouvé d'équivalent ni de précédent dans ce domaine bien précis.

Je contacte quelques anciens amis calés en mathématiques afin qu'ils vérifient mes hypothèses, dont ils existent déjà un certain nombre de démonstrations.

C'est vraiment passionnant !

Cependant,le malheur dans tout ceci, au fur et à mesure de mes propres découvert, c'est de constater à quel point Notre Race était jadis évoluée, supérieure et en connexion permanente avec le Divin et les astres, comme le Soleil, et de voir aujourd'hui les légumes que nous sommes devenus.

Bien entendu, le juif, avec l'appui de l’Église Catholique (j'en suis désormais persuadé et convaincu), ont engendré notre chute afin de garder jalousement tout ce savoir extraordinaire. Mais nous aurions pu garder notre intelligence pour les écraser.

Tel ne fut pas le cas, hélas.

Une des stratégies de reconquêtes me semble résider dans l'établissement de la Vérité Historique et de la révélation de ce mensonge immonde (les chambres à gaz n'étant évidemment un détail sur lequel, pour le moment, nous ne gagnerons pas).

Si nous gagnons sur un lointain passé, alors nous gagnerons sur un passé beaucoup plus proche...

Nous gagnerons avec notre intelligence, car elle est supérieure.

Bien à toi,

Emmanuel LECOMTE

P.-S. : des liens vidéos et autres...

https://www.youtube.com/watch?v=jcGPbqGvkgQ (la géométrie mégalithique à 366°).

https://www.youtube.com/watch?v=DTcMFe59fkw (long mais néanmoins très intéressant).

https://www.youtube.com/watch?v=cdprppdSp4I (La Science des Cathédrales [qui vient du mot "Cathares"] issue des anciens Egyptions et des Druides, héritage Hyperboréen, pourchassée par les judéo-bolchévo-islamo-catholiques). Je comprends désormais pourquoi Dominique Venner c'est suicidé en la cathédrale de Notre-Dame de Paris (un lieu antique et sacré) ; l'on regrettera que les Identitaires n'aient pas essayé de faire le lien sur son geste et sur le lieu choisi, car le débat aurait été bougrement intéressant... Mais que veux-tu... ON EST CON !

https://www.youtube.com/watch?v=n_s3H_Oz_ZM (Les reliquats extraordinaires de la Science Sacrée Hyperboréenne).

Renaissance (documentaire)
(merci au Camarade Rocreuil) :
Chers Toutes et Tous !
Avec un décalage important pour certaines, voici déchronologiquement
des Brèves Révisionnistes qui peuvent intéresser la plupart d'entre vous
qui ne les ont point eu. Je continue, malgré son récent comportement
irrationnel et stupide, à publier certaines de ses vidéos bien que récurrentes !!!
Salut fraternel !

Cattos

5258 Le quotidien "Présent", l'Israël et la culpabilité allemande
En page 2 de son numéro en date du mercredi 2 septembre, le quotidien
parisien "Présent" (5 rue d'Amboise, 75002-Paris ou www.present.fr) a publié
ce qui suit (n/message du 30/08) :

<START>
ISRAËL ET LA CULPABILITÉ ALLEMANDE.

i24news est la chaîne de télévision israélienne lancée en juillet 2013 par
le milliardaire sioniste Patrick Drahi (voir "Présent" des 24 avril et 7
août) pour « montrer le vrai visage d'Israël au monde ». On portera donc
d¹autant plus d¹attention à l¹information qu¹elle diffusait le 29 juin sous
le titre « La vérité indicible » et qui a été reprise par le quotidien
israélien "Haaretz" : « Rencontrant il y a quelques mois un groupe de
journalistes israéliens, la porte-parole de l'ambassade israélienne de
Berlin a ouvertement reconnu qu'il était dans l'intérêt d¹Israël de
maintenir la culpabilité allemande à propos de l'Holocauste. ³ Rechercher
une pleine normalisation des relations, ce n'est pas un but, aurait-elle
déclaré au cours de cette réunion privée [...] Laisser entendre qu¹Israël
tire profit de la culpabilité allemande est, à bien des égards, une
lapalissade. C'est parce qu'elle se sent coupable que l'Allemagne construit
des sous-marins pour Israël et les lui vend largement en dessous de leur
prix; c'est à cause de cette culpabilité que Berlin évite souvent de
critiquer Israël, même lorsque ses partenaires européens condamnent
fermement l'Etat juif; et c'est cette culpabilité qui explique pourquoi la
chancelière Angela Merkel a défini la sécurité d¹Israël comme faisant partie
de la raison d'Etat de l'Allemagne, ce qui est sans précédent. Alors,
pourquoi Israël voudrait-il tarir le puits où il s¹abreuve?² » (source :
http://www.i24news.tv/en/opinion/76455-150628-an-unspeakable-truth-israel-ha
s-vested-interest-in-fueling-german-guilt
)
<END>

5257 Vidéo V.Reynouard: "Après l'agression de ma collaboratrice"
Une vidéo de Vincent Reynouard à voir absolument (9 minutes et demie):

Après l'agression de ma collaboratrice...

Après l'agression de ma collaboratrice par deux individus qui lui ont
extorqué mes numéros de téléphone et les appels au meurtre lancés contre moi
sur ma chaîne, je démontre la responsabilité première de ceux qui
orchestrent la répression antirévisionniste.

Pour visionner l'éditorial, cliquez ici <http://youtu.be/gOksHApb4rw> .

5255 La culpabilité de l'Allemagne indispensable à l'Israël
L'Institut révisionniste américain IHR signale un article assez
croustillant, publié le 29 juin sur le site israélien i24 news, dont nous
extrayons le passage suivant (traduction rapide):
http://www.i24news.tv/en/opinion/76455-150628-an-unspeakable-truth-israel-ha
s-vested-interest-in-fueling-german-guilt

<START>
Une vérité indicible: L'Israël a personnellement intérêt à entretenir la
culpabilité de l'Allemagne
Par Polina Garaev

(...)
La porte-parole de l'ambassade israélienne de Berlin a rencontré il y a
quelques mois un groupe de journalistes israéliens. Ce qui s'est dit dans la
salle, ils sont les seuls à le savoir mais, selon le "Haaretz", elle a
ouvertement reconnu qu'il était dans l'intérêt de l'Israël de maintenir la
culpabilité allemande à propos de l'Holocauste. Rechercher une pleine
normalisation des relations, ce n'est pas un but, aurait-elle déclaré au
cours de cette réunion privée (...)
Laisser entendre que l'Israël tire profit de la culpabilité allemande
est, à bien des égards, une lapalissade. C'est parce qu'elle se sent
coupable que l'Allemagne construit des sous-marins pour l'Israël et les lui
vend largement en dessous de leur prix; c'est à cause de cette culpabilité
que Berlin évite souvent de critiquer l'Israël, même lorsque ses partenaires
européens condamnent fermement l'Etat juif; et c'est cette culpabilité qui
explique pourquoi la chancelière Angela Merkel a défini la sécurité de
l'Israël comme faisant partie de la raison d'Etat de l'Allemagne, ce qui est
sans précédent. Alors, pourquoi l'Israël voudrait-il tarir le puits où il
s'abreuve? (...)
<END>

5254 Au tour de Monaco de s'agenouiller
http://www.bfmtv.com/politique/le-prince-albert-presente-les-excuses-de-mona
co-pour-l-holocauste-910225.html
Le Prince Albert présente les excuses de Monaco pour l'Holocauste

Le prince Albert II de Monaco a présenté ses excuses ce jeudi pour le rôle
joué par la principauté dans la déportation de juifs dans les camps de
concentration nazis durant l'Holocauste.
"Le dire aujourd'hui, c'est reconnaître un fait. Le dire aujourd'hui,
devant vous, c'est demander pardon", a déclaré le prince. Aux côtés de Serge
et Beate Klarsfeld, de célèbres chasseurs de nazis, Albert II a dévoilé un
monument sur lequel sont inscrits des juifs déportés depuis Monaco.
La date de l'inauguration marque le 73e anniversaire d'une rafle, durant
laquelle les autorités du Rocher ont réunis au moins 66 juifs, dans la nuit
du 27 au 28 août 1942. Près de 90 personnes monégasques ou déportées depuis
Monaco se sont retrouvées dans les camps selon un rapport du gouvernement
dévoilé cette année. Seulement 9 survécurent.

5253 Nouvelles de Gerd Ittner (9)
Tout d'abord un point important: nous avons omis, dans notre dernier message
relatif aux tribulations de Gerd Ittner, de transmettre les vifs
remerciements de ce dernier aux correspondants qui avaient eu la gentillesse
de lui écrire pour lui souhaiter son anniversaire: "J'ai reçu plus de cartes
d'anniversaire de Français que d'Allemands. Remerciez-les de ma part car ces
cartes sont un réel soutien pour moi." Donc merci à tous.L'incroyable procès de Gerd Ittner à Nuremberg ne se déroule pas du tout
comme l'avait prévu la justice allemande.
Rappelons que, après 33 mois d'emprisonnement à Bayreuth, Gerd Ittner
devait être libéré le 15 octobre 2014 quand, 2 jours avant sa sortie, il est
transféré à la prison de Nuremberg et apprend qu'il est poursuivi pour avoir
contesté l'Holocauste dans des articles ou lettres rédigés pendant sa
détention au Portugal avant son extradition vers la RFA, c'est-à-dire entre
le 11 avril et le 18 septembre 2012, autrement dit deux ans et demi plus
tôt. Plus précisément, il lui est reproché d'être l'auteur de 19 textes au
total : 16 sont des articles signés d'un pseudonyme "Richard Wilhelm von
Neutitschein", et 3 autres textes sont des lettres personnelles.
On se souvient que le procès a commencé le 24 mars et qu'il était prévu
14 audiences avec la comparution de 31 témoins à charge.
Mais le procès s'éternise: en effet, les juges souhaitent prouver que
Richard Wilhelm von Neutitschein et Gerd Ittner ne font qu'un, ce que nie
farouchement notre révisionniste.
Dans une lettre en date du 12 août, Gerd Ittner raconte que le tribunal
a cru bon de faire venir à la barre un "expert" - une femme - spécialiste de
textes qui apporterait la preuve attendue. Mais c'était ignorer que l'accusé
possède un solide bagage universitaire (Université d'Erlangen: méthodologie,
archéologie, sanscrit...) et qu'en matière d'analyse de textes il peut en
remontrer audit "expert" qu'il a pu contredire de nombreuses fois devant les
juges au point que, au bout de deux jours, le procès n'en était qu'à
l'analyse du premier des textes; le procureur lui-même, exaspéré par
l'incompétence patente de cette femme, a avoué à l'un des avocats de Gerd
Ittner qu'il ne voulait plus entendre les stupidités de cet expert.
Conscient qu'au rythme où s'était déroulée l'analyse du premier texte il
allait falloir envisager 20 ou 30 audiences supplémentaires pour un résultat
aléatoire, le tribunal a trouvé judicieux de demander au procureur
d'abandonner certaines des accusations contre Ittner : 14 textes sur les 19
textes incriminés ont donc été abandonnés!! Il en reste donc 5 : les 3
lettres personnelles écrites par Ittner et 2 textes signés Richard Wilhelm
von Neutitschein (le premier a pour titre « L¹ Holocauste ou le démontage
d¹une absurdité » et le second « Qui se cache derrière l¹article 130 ? »).
Nous en sommes là pour le moment.
Mais nous aimerions revenir un peu en arrière pour citer un passage
intéressant et significatif relevé dans une lettre de Gerd Ittner en date du
22 juillet (traduction rapide):

< START>
(...) Le tribunal avait fixé à deux psychiatres, successivement, la tâche de
m'examiner et de me mettre à l'épreuve. Le premier avait été gentil, nous
avons parlé, et je lui ai parlé de Dieudonné M'bala M'bala. Il m'a répondu:
"C'est celui de 'la quenelle' ?". Je lui ai dit: "Vous connaissez Dieudonné
et vous êtes au courant de la quenelle ?" Il a souri. Il a rendu un bon
rapport sur moi au tribunal, affirmant qu'il n'y avait rien qui clochait
chez moi. La juge principale n'avait pas été satisfaite de ce résultat et a
chargé un autre psychiatre de me tester. C'était un professeur. Il est venu
trois fois me voir pour me parler et me tester. Il est très gentil. Au
tribunal il a commencé son rapport en disant: "Dans toute ma longue vie
d'expert psychiatre, ce fut une expérience totalement nouvelle d'avoir à
examiner une personne à l'esprit aussi ouvert." Puis il a remis son rapport.
Et tandis qu'à la fin la juge principale demandait désespérément au
professeur s'il n'y avait pas chez moi quelque signe montrant que des
mesures psychiatriques pouvaient être prises à mon sujet, le professeur a
répondu: "Pas du tout. La pensée de cet homme est absolument claire. Il est
même très exigeant vis-à-vis de lui-même." (...)
< END>

Voici l'adresse du prisonnier:
Monsieur Gerd Ittner
JVA Nürnberg
Bärenschanzstr. 68
D-90429 NÜRNBERG
(Allemagne)

5252 Weichardt: un petit livre à lire
Les éditions La Sfinge (Rome) ont publié récemment le témoignage d'un juif,
Heinz Weichardt, qui n'a jamais cru à l'extermination de ses compatriotes.
Le livre s'intitule "La 'Terreur nazie'. Un juif témoigne" et on trouvera
ci-après le texte de la 4e de couverture. Mais voici tout d'abord deux
courts extraits:- "Je suis allé à l'école avec ces gars de la SS. Je savais qu'ils étaient
tout simplement incapables de se conduire comme les Juifs le prétendaient."

- "Enfin, connaissant très bien l'efficacité allemande ainsi que l'attitude
des Européen de l'Est à l'égard de leurs communautés juives, je tiens à
exprimer ma ferme conviction que, si les Allemands avaient voulu exterminer
les Juifs, ils auraient résolu la question rapidement et sans rencontrer de
problèmes logistiques considérables, car ils auraient simplement placardé
des affiches annonçant aux populations autochtones que la chasse aux Juifs
était désormais ouverte."

Voici la 4e de couverture:

"Il y a des êtres que le destin gratifie d’une existence toute
particulière : ainsi de l’auteur de ce petit livre qui se présente comme une
longue lettre adressée à Louis Beam, théoricien de la "résistance autonome"
(leaderless resistance) au Système et l’un des principaux activistes du
mouvement nationaliste blanc. Né en 1914, Heinz Weichardt a eu pour parents
une mère d’origine juive et un père qui fut un journaliste influent entre
1911 et 1944. Il comptait dans sa famille paternelle plusieurs proches qui
étaient des nationalistes allemands convaincus. Lui-même très favorable au
régime national-socialiste, il évoque une communauté juive allemande très
fortement assimilée, progressivement victime des campagnes orchestrées
contre la nouvelle Allemagne par le judaïsme international. Pour avoir vécu
à Berlin de 1929 à 1938, il est en mesure de nous offrir de nombreuses
tranches de vie sous le Troisième Reich, de décrire fidèlement la montée de
l’antisémitisme et d’en analyser les vraies causes. Contraint à l’exil par
une législation de plus en plus restrictive, Heinz Weichardt embarqua pour
les Etats-Unis le 5 septembre 1938. Ce brillant ingénieur, qui allait
devenir en fin de carrière l’un des dirigeants du secteur de la recherche
chez IBM, nous livre également un précieux témoignage sur la vie aux
Etats-Unis juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce livre
souvent teinté d’ironie est une pierre de plus jetée dans le terrain vague
des bonimenteurs officiels."
Index, 112 pages, 10 euros + port, à commander chez Akribeia (45/3 route de
Vourles, 69230 St Genis-Laval ou www.akribeia.fr).

5251 Une Ecossaise se lance dans le révisionnisme
Le professeur Faurisson nous signale l'article suivant du "Times of Israel"
qui reprend un communiqué de l'Agence télégraphique juive du 21 août 2015 et
concerne une audacieuse Ecossaise ; il rappelle à ce sujet que sa mère à lui
était également écossaise (traduction TRÈS rapide):
http://www.timesofisrael.com/uk-artist-posts-quenelle-questions-gas-chambers
-to-spite-zionists/
< START>
Une artiste britannique affiche une quenelle et met en doute l'existence des
chambres à gaz pour contrarier les "sionistes"

La police britannique a reçu une plainte au pénal pour incitation [à la
haine raciale] contre une musicienne qui avait effectué une quenelle, ce
salut quasi nazi, pour contrarier les "sionistes", et avait laissé entendre
que les chambres à gaz nazies de l'Holocauste n'avaient pas vraiment existé.
Le groupe "Campagne contre l'antisémitisme" a rapporté mercredi qu'un
anonyme avait déposé une plainte cette semaine contre Alison Chabloz, une
artiste qui se produit au Festival d'Edimbourg - un des principaux
événements culturels de la capitale écossaise - qui avait affiché sur
Twitter une photo d'elle en train d'effectuer une quenelle.
L'artiste a également publié sur son blog un article de Robert Faurisson
contestant l'utilisation de chambres à gaz par les Nazis et un autre
document intitulé "Y a-t-il vraiment eu six millions de morts?"
Comme des blogs et des journaux locaux avaient fait état du comportement
de A. Chabloz - chanteuse-compositeur-interprète qui, entre autres pays, a
vécu en Egypte - cette dernière a publié sur son blog un autre message
expliquant que son geste était carrément une manière de dire "Va te faire
voir!" en réaction contre "un petit groupe d'extrémistes sionistes qui
l'avaient traquée en ligne".
A. Chabloz a été l'objet de critiques ces derniers mois pour avoir
laissé entendre sur Twitter "qu'il semblerait que le 'Journal d'Anne Frank'
ait été en grande partie fabriqué" et affirmé que les organisations
britanniques qui enseignent l'Holocauste "endoctrinent les enfants".
Pour se défendre, A. Chabloz a écrit que "Personne ne nie que les juifs
et d'autres groupes ont subi d'horribles atrocités", mais elle a ajouté que
"Si les gens creusaient un peu plus la question, ils découvriraient
peut-être quelques faits intéressants quant à l'existence présumée de
chambres à gaz homicides nazies".
(...)
"Toute publicité est bonne, et il est temps qu'il y ait davantage de gens à
tenir tête aux brutes sionistes", a conclu A. Chabloz, ajoutant le hashtag
#LibérezlaPalestine.
< END>

5250 Emmanuel Ratier nous a quittés
Emmanuel Ratier était un ami de Bocage mais il était aussi respecté et
admiré de beaucoup de révisionnistes.
Contrairement au dicton qui veut que personne ne soit irremplaçable,
Emmanuel Ratier EST irremplaçable et nous sommes nombreux à le savoir, y
compris la cohorte de journalistes qui ont coutume de piller sa "Lettre
confidentielle Faits & Documents" sans jamais rendre hommage à l'auteur.
On trouvera à l'adresse suivante plus de détails sur ce personnage
exceptionnel et sur l'¦uvre colossale qu'il a accomplie :http://www.fdesouche.com/637261-deces-du-journaliste-emmanuel-ratier

Les obsèques auront lieu mardi au Père Lachaise mais seront réservées à la
famille et aux amis proches. Un hommage public lui sera rendu ultérieurement
et nous aviserons nos correspondants.

5249 Vidéo V. Reynouard: Résumé des thèses révisionnistes (1)
Vincent Reynouard tient parole: il va nous résumer les thèses révisionnistes
en quelques vidéos accessibles aux personnes qui n'ont pas le temps de
lire... Voici la première de ces vidéos:< START>
Édito : "A Auschwitz : ouvrez les yeux et n'écoutez pas les guides" (1)

Voici ma première vidéo de synthèse des principaux arguments révisionnistes.
Me fondant sur des comptes rendus d'élèves qui ont visité Auschwitz, je mets
en garde un collégien ou un lycéen qui va participer à son tour à un "voyage
de la Mémoire"; je lui dévoile la façon dont il va être manipulé, ce qui me
permet de lui glisser les arguments révisionnistes. Bien que le sujet soit
dramatique, certains comptes rendus d'élèves sont hilarants (quelques
secondes seulement pour aller aux toilettes, cerveaux mis dans des bocaux
remplis d'eau pour préserver l'intelligence, à 10 dans des lits inclinés,
cheveux arrachés si les tondeuses sont en panne, jumeaux découpés et
recousus en inversant les moitiés...)

Plan de la vidéo:

1°) Objectif n° 1 de l'Éducation nationale: faire de toi un observateur
partial
2°) Objectif n° 2 : faire que les émotions te submergent
3°) Objectif final : te faire tout gober
4°) Venir à Auschwitz pour voir mais... on te demande de fermer les yeux et
d'imaginer
5°) A Auschwitz, ouvre les yeux!
6°) Une réalité plus complexe que celle apprise en classe
7°) La guerre mondiale et les camps de concentration
8°) Les deux réalités à prendre en compte
9°) Bergen-Belsen: la propagande cynique des Alliés
10°) Le négationnisme de l'Éducation nationale
11°) Des lits magiques... qui ne sont pas des lits

Pour visionner l'éditorial : cliquez ici <http://youtu.be/dqq99h1t25o> .
Avec toute mon amitié,
Vincent
< END>

5244 Pays-Bas: Un rabbin exige des excuses pour l'Holo
On comprendra mieux l'article qui suit si l'on se souvient que les Pays-Bas
font partie de ces 5 pays d'Europe qui n'ont pas de loi antirévisionniste
(les 4 autres étant la Grande-Bretagne, l'Irlande, le Danemark et la Suède):
http://fr.timesofisrael.com/pays-bas-un-rabbin-appelle-le-premier-ministre-a
-sexcuser-pour-la-collaboration-avec-les-nazis/
< START>
Pays-Bas : Un rabbin appelle le Premier ministre à s¹excuser pour la
collaboration avec les nazis
Pour le rabbin Binyomin Jacobs, le temps est venu de présenter des "excuses
complètes" pour la collaboration policière dans la traque des Juifs
9 août 2015

Le Grand Rabbin néerlandais Binyomin Jacobs a appelé le premier ministre des
Pays-Bas à présenter des excuses officielles pour la collaboration des
autorités avec l¹Allemagne nazie dans l¹assassinat des Juifs pendant
l¹Holocauste.
S¹invitant dans un débat polarisant sur cette question dans le royaume,
alors que les pays voisins ont tous offert de telles excuses, Jacobs a
déclaré dans une interview avec JTA la semaine dernière que, suite à des
expressions de regret de certaines unités de l¹armée et de la police et
d¹autres institutions, "il est temps que le chef d¹Etat néerlandais présente
des excuses complètes".
Environ 75% des 140.000 Juifs qui vivaient aux Pays-Bas avant
l¹Holocauste ont été assassinés par les nazis allemands et leurs
collaborateurs locaux dans le génocide : il s¹agit du taux de mortalité le
plus élevé dans toute l¹Europe occidentale occupée par les nazis.
La police néerlandaise sous l¹occupation nazie et la compagnie nationale
de chemin de fer ont été largement complices dans la traque des Juifs et
dans leur transport vers les camps de la mort et de concentration.
Dans le même temps, les Pays-Bas ont abrité un important mouvement de
résistance et possèdent le deuxième plus grand nombre mondial de Justes
parmi les nations, une appellation réservée pour les non-Juifs qui ont été
reconnus par Israël comme ayant risqué leur vie pour sauver des Juifs de
l¹Holocauste.
Le pays avec le plus grand nombre de Justes est la Pologne, qui comptait
30 millions de citoyens et plus de trois millions de Juifs pendant
l¹Holocauste.
Mais le grand nombre de Néerlandais Justes "pourrait tout simplement
venir d¹une meilleure documentation de ces actions aux Pays-Bas par rapport
à d¹autres pays", a minimisé Jacobs dans une interview tenue avant une
cérémonie organisée ce mois et honorant ses 40 ans de service de la
communauté.
La France, la Belgique et le Luxembourg ont officiellement présenté des
excuses pour la participation de leurs autorités dans l¹anéantissement
systémique des Juifs, à l¹occasion de déclarations émises respectivement en
1995, 2012 et 2015.
Mais les Pays-Bas, sous le premier ministre Mark Rutte, ont résisté aux
incitations à présenter des excuses, y compris à l¹appel du politicien
néerlandais Geert Wilders du Parti pour la liberté.
Rutte a cité en 2012 l¹absence d¹ "informations largement partagées ou
objectives" qui mériteraient des excuses.
Un débat public sur la question a commencé avec la publication en 2012
d¹un livre de Manfred Gerstenfeld, un chercheur israélien néerlandais né à
Vienne travaillant sur l¹antisémitisme, et intitulé "Juger les Pays-Bas : le
renouveau du processus de restitution de l¹Holocauste".
< END>

5243 Vidéo V. Reynouard: "Nagasaki et Oradour"
Voici une vidéo de 8 minutes publiée par Vincent Reynouard depuis son lieu
d'exil:< START>
Edito: "Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie? "

Oradour et Nagasaki... "C'est pas pareil" nous répond-on toujours. Non, en
effet, ce n'est pas pareil: la vraie barbarie, ce sont les vainqueurs de
1945 qui l'on incarnée et qui l'incarnent encore aujourd'hui...

Pour visionner l'édito : cliquez ici <http://youtu.be/SLU9AQIH6UU>

Avec toute mon amitié,
Vincent
< END>

5242 Munich: pas de pavés mais des plaques commémoratives
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/80196-150729-shoah-munich
-trouve-un-compromis-sur-les-paves-de-la-memoire
Shoah : Munich trouve un compromis sur les "pavés de la mémoire"
29 juillet 2015

Lancé en 1996, ce projet est devenu la forme la plus populaire d'hommage aux
victimes du IIIe Reich.
Seule grande ville allemande à avoir interdit les "pavés de la mémoire",
Munich (sud) a autorisé mercredi l'installation de plaques individuelles
pour honorer les victimes du nazisme, pourvu qu'elles ne soient pas gravées
dans le sol.
Après des mois d'un âpre débat, le conseil municipal de cette ville qui
fut le berceau du nazisme a trouvé un compromis en acceptant que des plaques
de cuivre personnalisées ou de petites stèles posées sur la voie publique
viennent rendre hommage aux morts de la Shoah.
Munich a en revanche confirmé l'interdiction des "Stolpersteine"
(littéralement, "pierres sur lesquelles on trébuche"), cubes de 10 cm de
côté portant une plaque de laiton avec le nom d'un défunt.
Lancé en 1996 par le sculpteur Gunter Demnig, ce projet destiné à
restituer à l'horreur sa dimension individuelle est devenu la forme la plus
populaire d'hommage aux victimes du IIIe Reich - Juifs mais aussi
homosexuels, tsiganes, handicapés, résistants et témoins de Jehovah.
D'Oslo à Vienne, de la côte atlantique à Budapest, on en compte environ
54.000 dans plus de 1.200 villes européennes, encastrés dans le trottoir
devant le dernier domicile connu des victimes.
Si ces pavés ont fleuri dans quelque 500 communes allemandes, Munich a
rejeté le projet dès 2004 en raison de l'opposition farouche de Charlotte
Knobloch, 82 ans, leader de la communauté juive locale.
Pour Mme Knobloch, rescapée de la Shoah et ancienne présidente du
Conseil central des Juifs en Allemagne, fouler au pied ces pavés porte
atteinte à la mémoire des victimes.
Cette position ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté juive et
une pétition contre l'interdiction des Stolpersteine a recueilli 99.000
signatures, sans faire vaciller la municipalité.
La décision rendue mercredi permettra de poser des plaques sur la façade
du dernier domicile connu des victimes, si les propriétaires de l'édifice
donnent leur accord, ou d'implanter de petites stèles en limite de trottoir.
Un mémorial portant le nom de tous les défunts est également prévu.
Dans un communiqué, un groupe de rescapés de la Shoah et de descendants
des victimes a annoncé un recours en justice contre l'interdiction des
Stolpersteine.
"La justice va prévaloir. Beaucoup d'entre nous, hélas, ne vivront pas
assez pour le voir", a déclaré Ernst Grube, 83 ans, ancien déporté de
Theresienstadt qui a perdu plusieurs proches dans les chambres à gaz.
(avec AFP)

5240 "Lectures françaises" s'enhardit à nouveau
Décidément le mensuel "Lectures françaises" réitère sa hardiesse du mois
dernier où, rappelons-le, dans la livraison de juin, un article avait paru,
signé Claude Beauléon et intitulé "Le dernier des Mohicans", que nous avions
diffusé le 22 juillet avec ce titre: "L' 'idole holocaustique' dans
'Lectures françaises' ". On lit cette fois dans la livraison juillet-août
les commentaires suivants (merci au correspondant qui nous a signalé et même
saisi ces commentaires):< START>
Vincent Reynouard vient d’être condamné, le 7 mai 2015, par la XVIIe Chambre
du tribunal correctionnel de Paris, à deux mois de prison ferme pour
"complicité de contestation de crime contre l’humanité", en raison d’un
article paru chez notre confrère "Rivarol" (n° 3001 du 27 mai 2011), sous le
titre "Lettre ouverte aux défendeurs de DSK". De son côté, le directeur de
la publication est moins sévèrement sanctionné puisqu’il écope, seulement,
d’une amende de 2000 euros avec sursis.
On peut se demander quel peut être le lien entre la "contestation de
crime contre l’humanité" et DSK ? Jérôme Bourbon donne la réponse dans le n°
3189 (21 mai 2015) de "Rivarol" (Tour Ancône, 82 boulevard Masséna, 75013
Paris) : "Analysant les arguments de la Défense de l’ex‑directeur du FMI qui
évoquait un piège, un complot et mettait en doute la thèse officielle, V.
Reynouard expliquait qu’en effet on ne pouvait savoir avec certitude ce qui
s’était réellement passé dans cette chambre (ndr, de l’hôtel Sofitel de
New‑York) et que même si la thèse de l’accusation semblait accablante, les
arguments de la défense étaient à prendre en considération. Et Vincent
Reynouard en profitait pour établir une comparaison avec la thèse officielle
de la Seconde Guerre mondiale, communément admise, malgré un certain nombre
de faits troublants". Quelle horreur ! Le crime impardonnable, en quelque
sorte !
Jérôme Bourbon développe son argumentation sur deux grandes pages
pleines imprimées sur quatre colonnes en caractères denses. Il y a de la
matière à lire ! Mais matière qui porte à la réflexion et dans le cours de
son développement, il revient sur les déclarations de Jean‑Marie Le Pen,
parues dans "Rivarol", lors du "fameux" entretien du 9 avril qui a mis le
feu aux poudres et a provoqué le séisme que nous savons : "La religion de la
Shoah, dit‑il, est un élément central du Système qui nous opprime et nous
détruit. C’est en ce sens qu’il faut défendre la liberté d’expression de
J–M. Le Pen (...) Il convient dans les circonstances présentes d’appuyer
clairement la démarche digne et courageuse du Menhir dans son insoumission à
la pensée unique, dans son refus d’allégeance au Système, au rouleau
compresseur médiatique."
"Quels que soient, par ailleurs, ses défauts et ses erreurs, poursuit J.
Bourbon, Le Pen est un homme libre et courageux qui ne craint pas les
tempêtes médiatiques, la diabolisation opérée par ses adversaires et qui dit
ce qu’il pense, ce qui est devenu tout à fait exceptionnel dans une classe
politique composée d’émasculés, de médiocres et de traîtres. Les saillies
qu’on lui a reprochées, tout au long de son parcours, loin d’être de honteux
dérapages comme le répètent sans réfléchir les imbéciles, se faisant le
perroquet des media, ont été autant de bouffées d’oxygène dans un monde
chloroformé où l’air manque à nos poumons et où l’on ne peut plus rien dire
en dehors du consensus imposé."
"C’est l’honneur de 'Rivarol' de défendre la liberté de parole de
Jean‑Marie Le Pen, comme celle d’ailleurs de Robert Faurisson, de Vincent
Reynouard, de Hervé Ryssen et de tous les hommes libres debout. Car à quoi
cela sert‑il de vivre si c’est pour se renier et pour trahir ? La vérité est
une maîtresse exigeante et l’on ne doit reculer devant aucun effort, aucun
sacrifice pour la défendre et l’honorer. Car seule la vérité rend libre."
[Et "Lectures françaises" d'indiquer les moyens de contacter leur confrère
"Rivarol" - dont contact@rivarol.com]
< END>

Réfléchir & Agir : http://www.reflechiretagir.com/
Vincent Reynouard : http://sansconcessiontv.org/
Vincent Reynouard : http://www.phdnm.org/
​Pierre Dortiguier : ​

http://www.dortiguier.fr/

​Pierre Dortiguier : ​

http://www.dortiguier.fr/videos.html

Odaldelta : ​http://odaldelta.me/
​La matrice juive : ​

http://lamatricejuive.net/

​Le cheval de Troie : ​

http://lechevaldetroie.hautetfort.com/

​Louis Darquier : ​

http://louisdarquier.tumblr.com/

​Réalités de France : ​

http://realitesdefrance.unblog.fr/

​Panamza : ​

http://www.panamza.com/

​Le chemin sous les buis : ​

https://lecheminsouslesbuis.wordpress.com/

​D​

ruuidiacto

​ : ​

http://druuidiacto.forumculture.net/

​Le Pouvoir Mondial : ​

http://www.lepouvoirmondial.com/

​Le Libre Penseur : ​

http://www.lelibrepenseur.org/

​La Dissidence Française : ​

http://la-dissidence.org/

​Cercle Militant Québécois : ​

http://www.cerclemilitantquebecois.blogspot.ca/

The ​Savitri Devi Archive :

​ ​

http://www.savitridevi.org/home.html

   

{ 0 comments }

I was talking with a comrade about a person he had to get rid of. I wrote him:

***

Yes, she is a battle-ax. I find that, with irascible people, you cannot work with them on a regular basis. Maybe a quick phone call or a brief collaboration on a limited project... but sooner or later, if you get really involved with them, it will come to a breaking point, usually over nothing, but they will have made it into a crisis -- and then you have an enemy who will go all around attacking you.

But then that person is now more dangerous as a defamer, because they seem to have "cred." Why? Because they can correctly say "I knew him and I worked with him. Here is the inside scoop on that guy."

So my father always said: "Be extremely careful with whom you get involved."

And another thing:

You can confide something to a "friend" today, yet deep in your bones you know he is not, just FRIEND-LY, and six months from now, that person is your enemy. and you are kicking yourself for ever entrusting him with anything embarrasing or your secret thoughts.

So there must be a religious approach, because white skin alone means NOTHING. Selfish ego, lies and hate will make an animal of anyone. And that is all our enviroment is today in jew-world, brInging out the very worst in people.

Here is an example, even though I know you do not understand German: here is a good-looking, nordic young German reporter, and all he does here, besides palling around with his African black pseudo-buddy, is try to make ordinary Germans looks like fools because they are upset about the new wave of "refugees," and he bullies them with hints he thinks they must be Nazis, and too cowardlys to admit it. (What this rectal orifice knows is that Germans fear saying anything illegal with the cameras rolling. They are not cowardly; he is a bully who knows they have no freedom of speech.)

This jerk even makes fun of their East German accents... so, sure, being a lefty, he is "against racism," but he is cool with making East Germans look like subhumans unless they welcome blacks and Arabs taking over their country. And look how nordic he is, but all that does is make him stuck up:

Narcissus stares at his own reflection in the water.

Narcissus-Caravaggio_(1594-96)

Wiki:

In Greek mythology, Narcissus (/nɑrˈsɪsəs/; Greek:Νάρκισσος, Narkissos) was a Hunter from Thespiaein Boeotia who was known for his beauty. He was the son of the river god Cephissus and nymphLiriope.[1] He was proud, in that he disdained those who loved him. Nemesis noticed this behavior and attracted Narcissus to a pool, where he saw his own reflection in the water and fell in love with it, not realizing it was merely an image. Unable to leave the beauty of his reflection, Narcissus drowned.

 

.

.....Jew says "shiksa"

A jew with a supernaturally high-pitched voice (like David Oweiss of Neturei Karta, whom I have met) says "shiksa" over and over to some female journalist or pro-Palestinian woman, not sure to whom he is "speaking."

"Shiksa" in Hebrew means "piece of meat" (feminine) and refers to how Orthodox Jews view Gentile women. The masculine form is "shegets," and a Jew actually called me that.

....to donate

http://www.johndenugent.com/donations-log/

 

.....Ouspensky on negative emotions

[source: http://fourthwayschool.org/negativeemotions5.html]

.

Negative Emotions

.

There is nothing more mechanical in our life than negative emotions.
P. D. Ouspensky

Negative emotions are an example of the wrong work of the emotional centre. They are unnecessary, and an important part of awakening is to free ourselves from their grip.

Negative emotions are things like fear, anger, envy, greed, sloth, and also pleasant things like enthusiasms, passions, and certain forms of love. They are based on identification andimagination --- they keep us asleep.

The pleasant type are characterised by a tendency to turn into their opposites --- for example when we end up hating people we were formerly `in love' with. Real emotions do not turn into their opposites.

Properly speaking, the emotional centre does not have a negative half. Negative emotions are tremendously powerful, despite being completely useless to us. We can poison our lives extremely quickly with them, destroying life-long friendships with a few words, or making disastrous choices because we are out to prove something.

When we study the Food Diagram, we can see that man is rather like a chemical factory, refining food, air, and impressions into much finer, more volatile energies. These finest energies are used by the higher emotional centre, and the higher intellectual centre.

When we express negative emotions, we plunder this store of finer substances. We can use up the factory's entire production for a day with one emotional outburst. It is possible to use even more energy, even damaging the factory beyond repair if we go too far (rather like the effect power surges have on computers). With this energy thrown away, we have no fuel available to think our highest thoughts, or to experience our highest feelings.

So the first part of work on the emotional centre is non-expression of negative emotions --- to stop this energy leak. This practise is exceptional in the Work, in that it is permanent, and available to all. (The methods and form of the Work are continually evolving, so it is usual for an exercise to be set for a specific length of time, in specific circumstances to specific people, and then only on the basis that they understand exactly why they are doing it.)

As well as saving us energy, this practise also helps us in self-observation, because we need to resist our mechanics before we can see them.

The second part of work on the emotional centre is transformation of negative emotions. This is advanced work.

Briefly, we can see that the problem with non-expression of negative emotions is that we are still having the emotion --- we are just not expressing it. If we are self-remembering at the moment when an impression enters that would normally cause a negative emotion, it is possible to use the resulting energy for ourselves, rather than seeing it disappear off down well-trodden paths. This is also known as the Second Conscious Shock. In the Work, long practice at non-expression of negative emotions and self-remembering are necessary before this becomes possible.

Negative emotions often originate in the instinctive centre. If we are tired, or hungry, or in pain, these inner sensations can often be converted into negative emotions by our imagination.

A cold, a headache, a late night or a missed meal are all enough to drastically alter our behaviour. We may be irritated by far less than usual. We may feel tearful at the slightest pressure. To work with this, we need to be more aware of the life of our instinctive centre. We need to remember our fatigue, our aches, and our appetite, so that we can digest impressions correctly. One way of doing this is to be small, to slow down, and be quieter. This gives our organism more time to operate, alleviating the unpleasant feeling of pressure everyday life creates in us when we are a little worse for wear.

First take the log out of your own eye, and then you will see clearly to take the speck out of your brother's eye. -- Jesus (Matthew 7:5)

Negativity towards others is often caused by us seeing in other people exactly what we dislike about ourselves. This negativity is usually accompanied by thoughts such as, `I'm not like that at all!' and `How on Earth could they do/say/think such a thing!' Such negativity will paint the victim as a `something', where the `something' label allows us to think of the victim as beingdifferent to ourselves---labels such as fool, drunkard, monster, and so on.

These attitudes prevent us seeing what we, as humans, are really like; they prevent us from learning about and understanding the full variety of human expression. This we must do if we wish to become balanced men. We can tell that our reactions to others' shortcomings are subjective, because usually we are only bothered by certain things, and are able to remain calm in the face of other faults.

We need to remember that negative emotions are a general law on this world. That is to say, virtually all people will express them, will glamorise them, will accept them as the normal. The violence of our `civilised' societies stands testimony to this. After thousands of years of history, man can walk on the moon, can harness the power of the atom, but still is unable to avoid going into a rage when his food is not cooked properly.

So we should not be surprised when people are negative, and should not condemn them for it. We are all negative. To even begin to free oneself from this law takes great and continued efforts.

One problem arising from the `normality' of negative emotions is that work on them sometimes involves behaving differently to conventional wisdom. Sometimes people do appear to behave badly towards us, and it is very easy to feel negative towards them. If we voiced our anger and frustration, people would assure us that they would feel exactly the same in our shoes.

At times like these, it is especially important to remember why we are trying not to express negative emotions. We are not doing it to `be nice', or because it's `bad' to express negative emotions. We are doing it because we wish to study ourselves, and to save energy and time. We are doing it because we wish to wake up.

We must observe the fact that we enjoy our negative emotions. Being in a towering rage can feel dramatic and exciting. We feel energised, passionate, and more alive. Sometimes we are moved to eloquence as our tongue lets fly, and caution goes to the wind. The truth is, when the Work tells us not to be negative, our unspoken reply is, `But I don't want to stop being negative!' Giving up negativity is part of the price we pay for awakening. We have to give up something if we wish to make space for something new in our lives. We can hardly be receptive to higher forces when we are busy flaying someone alive with our tongue.

Also, we have to remember that being negative does not just mean having exciting passions. It also means being ruled by self-pity, depression, loneliness, boredom, dissatisfaction, inadequacy, and envy. We should not fool ourselves that saying we do not want to stop being negative means we could stop if we wanted to. We have no control, and cannot chose not be negative. Until we recognise this, we have no hope of changing.

Work on negative emotions becomes easier when we see that our repertoire of negative emotions is quite limited. Although our circumstances change throughout our lives, and we continually encounter different situations, the basic causes of our resentments do not change. This will be things like not being recognised for one's true worth, or thinking that one needs a change in one's life.

One student had been feeling bored and unappreciated in his job. He realised this was a negative emotion when he remembered that he had felt exactly the same about his college degree, several years ago. Although the justifications were couched in different term, the inner relationship to his main occupation had not changed. Recognition of these emotions can be enormously liberating, because we start to see where they are making the decisions in our life. We have an opportunity to live more intelligently, to stop fear and anger doing all our talking.

To be in a passion you good may do,
But no good if a passion is in you. -- William Blake

It is important to distinguish expressing negative emotions from standing up for oneself. Non-expression of negative emotions does not mean allowing people to exploit you. If someone is rude to you, or dominates you, or starts to bully you, you have to defend yourself, or you will store up only more of the same for yourself in the future.

When we notice people probing for weaknesses, a shot across the bows at that moment can prevent a full-blown war in the future. It is possible to be firm and direct without becoming identified, without becoming negative. We can see this in the way a good mother treats a naughty child, or in the way a good dog-owner disciplines their pet.

Every situation has a certain amount of power. Sometimes you are in control, sometimes the person you are dealing with is in control. We should not become negative when we discover people using power; rather we should learn the rules of the game, and play it intelligently, according to our aims in a particular situation.

To know when to stop is to preserve ourselves from danger. -- Lao Tzu

Sometimes in our lives, certain people become huge obstacles for us. Their shadow seems to fall across our whole existence. Every word they say acquires immense significance. We live in terror of them, and entertain all sorts of absurd fantasies about what they will say or do next.

In these situations, we can end up with the unnerving feeling that we are in a play. We start to see every moment of our lives in relation to this drama. In this state, we may still be reminding ourselves that we should not be expressing negative emotions. Perhaps we do not allow ourselves to voice our feelings or change our circumstances, because we do not want to be negative, because we do not want to `fail'.

We need to be intelligent here, and consider our own capabilities. It is almost certain that there IS a charm for our fears, that we can change our inner relationship to this person. But remember that non-expression of negative emotions is just one line of work. If a situation really is making the rest of our work and our life impossible, we ought to consider the `failure' option, be that walking away, or something else. We may need to learn more before we can deal with certain kinds of situation successfully.

It is very important to understand the difference between talking about negative emotions, and expressing them. It can often be useful to describe our negativity to someone else, so that they can help us see the attitudes behind this.

What is not useful, however, is when this discussion turns into a repeat of all theidentification with unpleasant emotions originally experienced. Then we are simply re-expressing negativity, we are throwing more energy away, we are strengthening that certain undesirable something within ourselves. With enough repetition, this can become a negative attitude. This situation is actually far more common than the first.

We have all witnessed people describing their woes, and the intensity and passion with which they explain themselves. To describe an incident in one's past when one was negative dispassionately requires effort, because negativity is mechanical, and to avoid it, we have to cease being mechanical with respect to the circumstance that originally lead to our negativity. Often this involves changing our relationship to an event. It involves seeing something new, such as seeing that the person we are negative towards has done nothing unexpected---nothing we wouldn't have done in their shoes.

If we start to work in a group, we will certainly encounter and express negative emotions within that group. Sometimes we use work terminology to `score points', or to hurt people we are working with, or to impress the teacher. This occurs because the Work ideas have to enter through the lower parts of centres, and they become food for misuse by these parts in the same way as any other ideas does.

Another form of negativity is resentment of the teacher or the Work when things start to get harder for us. Seeing this negativity can help us see that going to meetings is not the same as being more awake. When we realise that all of our petty resentments and motivations appear in a group situation, just as in real life (if not more so), we will begin to realise that the Work is not in the meeting room or the teacher, but is inside.

{ 0 comments }

GERMAN Bestaetigung meiner These: die Russen waren 1941 anfangs sehr deutschfreundlich, erhofften sich Befreiung, nicht Eroberung

September 3, 2015

ENGLISH BLOGS RIGHT COLUMN …..Hasserfüllter Jude beschimpft Nichtjüdin offen als Schicksa (noch nie vorher auf Video zu sehen!) Ein israelischer Jude mit einer übernatürlich hohen Stimme beliedigt mit dem Schimpfwort „Shicksa“ immer und immer wieder irgendeine ihn scheinbar aufreizende Journalistin oder Demonstrantin. „Schicksa“ bedeutet im Hebräischen „Stück Fleisch“ (weibliche Form, sozusagen „Fleischbrocken eines Gojweibes“); dieser […]

Read the full article →

Britain First to march despite police ban in Rotherham, England

September 3, 2015

UNSUBSCRIBE | 0208 914 8212 Dear John , This afternoon, only two days before our march in the town, Rotherham Police have once again tried to stitch us up by reversing their decision to allow the violent leftwing group, the UAF, to hold a counter protest against us in the town centre shopping area, despite […]

Read the full article →

GERMAN Merkel provoziert Extremwutausbruch einer Heidenauerin

September 3, 2015

English blogs right column ….Engländer, seid ihr jetzt froh? „Diese habt ihr getötet, um nun jene zu haben. Seid ihr darum froh?“ …..Heidenauer Frau explodiert gegen Ferkel  . Ein Kamerad schrieb mir: Werter Herr de Nugent! Ich übermittle Ihnen das Video, der derzeit meistgesuchtesten Frau der BRD. Sie beleidigte Merkel bei ihrem Besuch in einem […]

Read the full article →

Growing signs of nearing race war in both America and Europe; even willowy Taylor Swift is trash-talked as a racist; Brad Pitt, race traitor

September 2, 2015

SUMMARY I had another mystical experience just before the Virginia live-tv shooting — or whatever it was, which, whether real or not (I think it was very real) fulfilled the „Black Lives Matter“ request that blacks film themselves killing white people to „inspire“ other black shooters. Now they are really going out and doing it. […]

Read the full article →

Leaked document shows Jews teach kids to fear and hate goyim; what troubles me about Duke (aside from personal issues)

September 2, 2015

 …..Leaked Orthodox document: ‚Jewish kids, you better hate and fear those gentiles.‘ http://www.independent.co.uk/news/education/education-news/threeyearold-ultraorthodox-jewish-children-told-the-nonjews-are-evil-in-worksheet-produced-by-school-10481682.html   [all photos after this, and all italics and bold, added by me, JdN] British three-year-olds have been told „the non-Jews“ are “evil” in a Kindergarten worksheet handed out at ultra-Orthodox Jewish schools in north London, it can be revealed. Documents seen […]

Read the full article →

WWII began today 76 years ago; Putin’s hot babe; Aaron the poacher; Baltimore blacks still at it

September 1, 2015

John D. Nugent 4 hrs · Edited · Today we remember the great crime of WWII, which began today 76 years ago, as bribed jew puppets in London, Paris, Moscow and Washington began the genocide of the heroic German people, ending the only six years of true and widespread happiness in the history of the […]

Read the full article →

GERMAN Asylanten in Dresden stehlen ganz offen aus deutschen Läden und zeigen weißen Frauen den Penis

August 31, 2015

ENGLISH BLOGS RIGHT COLUMN ….Augenzeugenbericht aus Pack-istan   Betreff: Asylanten-Einkauf [Monika Scholz] Ich war vor 14 Tagen mit meinen Kindern in Dresden bei Primark einkaufen. Da haben sich einige Familien neu eingekleidet. Es waren 4 Familien mit jeweils drei bzw. fünf Kindern. Die alten Sachen wurden unter die Kleiderständer geworfen. Wir haben das eine ganze […]

Read the full article →

Justice for the 1400 English children raped by muslims in Rotherham with the full approval of the British Jews

August 31, 2015

Rotherham is the infamous town where a gigantic Muslim „grooming“ scandal unfolded. Over 1,400 mainly young non-Muslim girls were tortured, groomed, molested and gang-raped by Islamic paedophile gangs. The authorities refused to tackle the colossal problem because they feared they might be called „racist“ and the Labour councillors didn’t want to antagonise their Muslim voters. The whole ongoing […]

Read the full article →
Web Hosting
| Terms of Use | Disclaimer | Privacy Policy |
s2Member®